125
10 actions, 125 points

Depuis le début de la semaine dernière, les habitants de Bamako ont été témoins d’un conflit entre deux personnalités publiques maliennes, Boubou Mabel DIAWARA, activiste et Chouala Bayaya Haïdara, prêcheur et homme religieux. Leur désaccord tourne autour d’une déclaration faite par l’activiste à propos du prêcheur, lors d’une émission télévisée. Boubou Mabel DIAWARA a affirmé que « Chouala Bayaya Haïdara est un ancien rappeur », des propos qui ont offensé l’homme religieux. Ce dernier a alors décidé de porter plainte pour diffamation contre l’activiste.

Cette affaire a fait couler beaucoup d’encre et de salive dans la ville de Bamako, provoquant de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux et dans les cercles politiques. De nombreux partisans de Boubou Mabel DIAWARA ont exprimé leur soutien à l’activiste, considérant que ses propos ne méritaient pas une telle réaction de la part de Chouala Bayaya Haïdara.

De leur côté, les partisans du prêcheur ont souligné que les propos de Boubou Mabel DIAWARA étaient inappropriés et qu’ils portaient atteinte à l’honneur et à la réputation de Chouala Bayaya Haïdara. Pour eux, la plainte pour diffamation était justifiée.

Cette affaire met en lumière la tension qui existe entre les différentes communautés au Mali, où la religion joue un rôle important dans la vie publique. Elle soulève également des questions sur la liberté d’expression et le droit à l’opinion dans un pays où les journalistes et les activistes sont souvent la cible de poursuites judiciaires.

Dans tous les cas, cette affaire est loin d’être terminée et suscite de nombreux débats et discussions dans la ville de Bamako et au-delà. Nous suivrons de près l’évolution de cette histoire et nous vous tiendrons informés de la suite des événements.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Donnez votre avis

Commentaires


J'aime ça? Partage avec tes amis!

125
10 actions, 125 points