172
22 actions, 172 points
Photo : TVD Photographie

Une Décision controversée qui menace plusieurs évènement sur le sol français.

Une décision récente du ministère de l’Europe et des affaires étrangères met en péril la tenue du festival Sens Interdits à Lyon (14-28 octobre) ainsi que du Festival des Francophonies en Limousin (20-30 septembre). Cette décision demande aux institutions culturelles françaises de suspendre toute coopération avec le Mali, le Niger et le Burkina Faso, sur instruction du ministère des Affaires étrangères.

Selon le communiqué, cette interdiction s’étend également aux soutiens financiers, incluant les associations françaises. De plus, aucun ressortissant de ces pays ne peut être invité en France et aucun visa ne sera délivré à partir de maintenant et jusqu’à nouvel ordre.

Les syndicats Syndeac, Accn, A-CDCN, ACDN et ASN ont réagi en qualifiant cette décision d’inédite et d’absurde sur le plan artistique, soulignant qu’elle constituait une grave erreur politique. Ils estiment que cette politique d’interdiction des artistes et de leurs œuvres n’a jamais été appliquée dans d’autres crises internationales.

Cependant, le concert de Sidiki Diabaté prévu le 17 novembre à Bercy est maintenu, comme l’a confirmé le ministre français de la Culture. Aucune déprogrammation d’artistes, quelle que soit leur nationalité, n’est demandée par les ministères des Affaires étrangères et de la Culture.

La suspension de la délivrance de visas depuis Niamey, Ouagadougou et Bamako, ainsi que des actions de coopération culturelle, a été prise par la France pour des raisons de sécurité depuis le 7 août. Cette décision n’affecte pas les personnes déjà titulaires de visas délivrés avant cette date ou résidant en France ou dans d’autres pays.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Donnez votre avis

Commentaires


J'aime ça? Partage avec tes amis!

172
22 actions, 172 points