127
10 actions, 127 points

D’Banj, le chanteur nigérian, a été arrêté pour détournement frauduleux d’argent. Il a été placé en garde à vue le mardi 7 décembre 2022 après avoir manquer plusieurs fois aux convocations du commissariat. Selon la CIPC, son arrestation est liée au programme N-Power lancé par le président Buhari en 2016 pour lutter contre le chômage des jeunes et promouvoir la croissance personnelle et communautaire.

« Conformément à son mandat, la Commission a reçu de nombreuses pétitions concernant le détournement des fonds de N-Power s’élevant à des milliards de nairas après l’approbation et le déblocage de ces fonds aux bénéficiaires par le gouvernement fédéral. De nombreux bénéficiaires de N-Power se sont plaints de la non-réception des fonds mensuels malgré le paiement par le gouvernement. Une dizaine de personnes ont été invitées par l’ICPC au cours des derniers mois dans le cadre de l’escroquerie au N-Power, et ont obtenu une caution administrative après leur détention. Plusieurs invitations adressées à M. Oladipo Daniel Oyebanjo (D’banj), à comparaître devant une équipe d’enquêteurs ont été ignorées et non honorées », a expliqué Mme Azuka Ogugua Porte-parole, CIPC.

Selon la Commission d’Investigation des Pratiques Commerciales (CIPC), M. Oyebanjo, connu sous le nom de D’banj, a été placé en garde à vue au siège de la CIPC le 6 décembre 2022 après avoir répondu à sa convocation. Il est invité à aider les enquêteurs à élucider les allégations de fraude des requérants. Cette enquête sera globale et inclura également d’autres personnes soupçonnées et les banques où sont domiciliés les comptes des bénéficiaires. Le porte-parole de la CIPC a souligné que cette déclaration était nécessaire pour clarifier les informations diffusées par les médias et éviter un procès médiatique prématuré.

0.00 avg. rating (0% score) - 0 votes

Donnez votre avis

Commentaires


J'aime ça? Partage avec tes amis!

127
10 actions, 127 points